Ralph Youri Chevry demande de ne pas l’extrader vers Haïti sous peine d’y être tué

By | 17 février 2021

Arrêté le 14 février par la police dominicaine à la frontière de Santiago de la Cruz de Dajabon, l’ancien magistrat de Port-au-Prince, Ralph Youri Chevry exprime sa peur d’être remis aux autorités haïtiennes, de crainte d’être tué, selon le Journal Listin Diario.

L’ex édile de la capitale se trouve dans le colimateur de la justice haïtienne à la suite d’un mandat d’amener décerné contre lui. Son chef d’accusation est qu’il serait le cerveau du groupe « fantom 509 ».

Le Réseau National de Défense des Droits Humains(RNDDH) avait qualifié ce mandat de persécution politique contre M. Chevry et ce pourquoi il a laissé le pays pour ne pas être victime.

Fort de tout cela, le Secrétaire Exécutif du RNDDH, Pierre Espérance avait écrit au Ministre des Affaires Étrangères de la République Dominicaine Roberto Alvarez, pour solliciter une protection vis-à-vis de l’ancien magistrat.

Selon le journal Dominicain Listin Diario, M. Ralph Youri Chevry, apprehendé avec environ 4 autres personnes, compte faire une demande d’asile politique sur la terre voisine.

SOURCE: TRIPFOUMI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *