La barre des 3 millions de morts de Covid-19 franchie dans le monde

By | 18 avril 2021
La barre des 3 millions de morts de Covid-19 franchie dans le monde

La barre des 3 millions de morts dans le monde causés par le nouveau coronavirus a été franchie samedi, une « étape tragique » selon le Secrétaire général de l’ONU, qui a plaidé en faveur de la solidarité pour sumonter la pandémie de Covid-19.

Samedi 17 avril 2021 « Notre monde a franchi une étape tragique : 3 millions de vies perdues à cause de la #COVID19. En leur mémoire, nous devons continuer à faire avancer les choses pour que chaque personne, partout, puisse accéder aux vaccins et traitements dont elle a un besoin urgent. #OnlyTogether, en étant solidaires, nous surmonterons la pandémie », a déclaré António Guterres, dans un message sur son compte Twitter.

Plus de 3 millions de décès causés par la Covid-19 ont été officiellement recensés dans le monde depuis la découverte du nouveau coronavirus en Chine en décembre 2019.

De nombreux spécialistes estiment cependant que les chiffres de la pandémie sont sous-évalués, en partie à cause d’un manque de transparence de la part de certains Etats et de la difficulté d’autres États à produire des statistiques fiables.

Vendredi, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a indiqué que le nombre de nouveaux cas de Covid-19 enregistré chaque semaine dans le monde a presque doublé au cours des deux derniers mois.

Augmentation des cas à un rythme inquiétant

Partout dans le monde, les cas de Covid-19 et les décès liés au virus continuent d’augmenter « à un rythme inquiétant », a prévenu l’OMS. 

« À l’échelle mondiale, notre message à tous, dans tous les pays, reste le même : nous avons tous un rôle à jouer pour mettre fin à la pandémie », a déclaré le Directeur général de l’OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus,lors d’une conférence de presse virtuelle organisée depuis Genève vendredi.

Lors d’une réunion du Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC) au niveau ministériel vendredi, le chef de l’OMS a également souligné que l’équité en matière de vaccins était « le défi de notre temps ». « Et nous sommes en train d’échouer », a-t-il déploré lors de cette réunion.

Il a indiqué que sur les 832 millions de doses de vaccin administrées, 82% sont allées à des pays à revenu élevé ou intermédiaire supérieur, tandis que seulement 0,2% ont été envoyées aux pays à faible revenu. Rien que dans les pays à revenu élevé, une personne sur quatre a reçu un vaccin, un ratio qui chute à 1 sur 500 dans les pays plus pauvres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *