Haïti|Vatican News – Prière et mobilisation ce 15 avril : «À quand la fin de ce calvaire?» s’interrogent les évêques d’Haïti

By | 14 avril 2021

YO FÈ JOVENEL MOISE DEKOUVRI SEN PYÈ POU KOUVRI SEN PÒL.

Dans un message publié mardi 13 avril, la Conférence épiscopale d’Haïti exprime son indignation suite à l’enlèvement de sept religieux et trois laïcs survenu dimanche, et invite à une «transformation des cœurs et des mentalités». Toutes les cloches du pays résonneront ce jeudi à 12h00, et une messe spéciale sera également célébrée à cette heure.

Mercredi 14 avril 2021 –Un enlèvement de plus, et de trop. L’épiscopat haïtien dit avoir appris avec «une profonde indignation et une grande révolte» le kidnapping de huit Haïtiens et deux Français dimanche 11 avril, alors qu’ils se rendaient à l’installation d’un curé à Croix-des-Bouquets, en périphérie de la capitale Port-au-Prince.

Dénonciation de la «dictature du kidnapping»

«Depuis plusieurs années, la vie des Haïtiens tourne au cauchemar», constatent les évêques en déplorant les agissements quotidiens de «bandits lourdement armés» contre la population du pays, toutes classes d’âge confondues. «La plupart des personnes kidnappées sont humiliées, violées, torturées. Certaines d’entre elles ne parviennent pas à retrouver leur état de fonctionnement normal. À quand la fin de ce calvaire? Qui a la responsabilité d’endiguer ce phénomène? Le pays ne devient-il pas incontrôlable?», s’interrogent-ils.

«Le pire c’est que le kidnapping est devenu une entreprise. Les auteurs de ces actes crapuleux agissent à visière levée, au vu et au su de tous et en toute impunité. […] N’y a-t-il pas lieu de se demander si ces bandits n’ont pas plus de pouvoir que l’État et la Police?», poursuit l’épiscopat avec force.

Et les prélats de fermement condamner «la dictature du kidnapping qui s’installe dans le pays». «Nous ne devons plus laisser les bandits kidnapper, violer, tuer. Jamais plus! À ce carrefour de notre histoire, il nous faut œuvrer pour transformer les cœurs et les mentalités», préconisent-ils.

«Le Christ ressuscité est notre force dans notre combat pour la vie», affirme l’épiscopat, en invitant à redoubler d’efforts et de prières «en vue de l’édification d’un autre pays qui correspond à celui que le Seigneur veut pour nous, Haïtiens».

Prière et mobilisation ce 15 avril

Plusieurs initiatives sont ensuite annoncées dans ce message de la Conférence épiscopale haïtienne. «Toutes les écoles catholiques, presbytérales, congréganistes, [les] universités et toutes les autres institutions catholiques» sont ainsi invitées à cesser leurs activités ce jeudi 15 avril. Ce même jour, «dans toutes les églises du pays, à midi sonnant, les cloches résonneront et la messe sera célébrée pour implorer la grâce de Dieu sur le pays et son aide pour la transformation des cœurs».

Les évêques haïtiens célébreront eux aussi à cette heure-là une messe, en l’église Saint Pierre de Pétion-Ville. «Nous remercions et continuons de compter sur toutes celles et tous ceux qui nous ont témoigné leur solidarité à travers leurs prières, leurs mots d’encouragement et leurs messages», conclut l’épiscopat, avant d’achever son message par ces invocations: «Que le Christ ressuscité nous aide à combattre la violence, la dictature du kidnapping qui pèse sur le peuple haïtien et le mal sous toutes ses formes! Puisse la Vierge Marie, Notre Dame du Perpétuel Secours, Patronne d’Haïti, intercéder pour nous!»

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *