Haïti-Corruption|Cartes-Dermalog : de sérieux doutes planent sur les 4.1 millions de cartes que l’ONI indique avoir distribuées

By | 22 mars 2021

Sous l’œil complice de Mathias Pierre qui dénonçait haut et fort de « fraudes graves » enregistrées lors des élections de 2015 et celles poursuivies en 2016, l’ONI quoique ses démarches n’ayant jamais été appuyées par la Cour des Comptes, « a doublé et même triplé », selon le sénateur Latortue, le nombre de cartes imprimées et délivrées aux potentiels citoyens électeurs haitiens. Un chiffre, à en croire M. Latortue, qui s’est révélé totalement « faux ». Simplement un « mensonge » au plus haut niveau de l’Etat – tout au moins de ce qui reste -.

Dimanche 21 mars 2021 – A part l’OEA, Binuh, Core Group refusant d’admettre officiellement que Jovenel Moise n’administre rien ni ne dirige pas mieux son pays que Nicolas Maduro, passé pour être la bête noire de la région, des rapports de Transparency International émis entre 2017 et 2021, font état de l’indice de perception de corruption le plus élevé en Haïti sous le régime PHTK, que tout autre pays de la région. Donc, il va sans dire que les données sur l’émission des Cartes-Dermalog sont à prendre avec des pincettes.

Le directeur de l’orffice national d’identification (ONI), sans jamais obtenir un avis favorable de la Cour des Comptes pour pouvoir s’engager dans le processus de substitution des cartes d’identité nationale existantes par celles de Martine Moise-Dermalog, a laissé entendre qu’ »il a déjà enregistré et délivré 4.1 millions de cartes aux citoyens« .

Toutefois, selon le sénateur Youri Latortue, documents à l’appui, « tout audit sérieux entamé démontrerait clairement que c’est faux et qu’il n’y aurait pas plus que 2.8 million de cartes distribuées sur 7.5 millions de citoyens en age de voter en Haïti« .

M. Latortue qui rédige à cet effet un rapport détaillé à l’intention de la communauté internationale pour dénoncer les « mascarades électorales » programmées par Jovenel Moise, sans mandat constitutionnel, a précisé que « le chiffre de 4.1 millions dont parle l’ONI est la quantité de cartes imprimées en double et triple copies pour frauder et remporter haut la main toutes les compétitions électorales organisée par PHTK« .

« LONI deklare li anrejistre 4.1 milyon sitwayen, ankò yon lòt manti – Chif sa a se chif kat li enprime – Se nan fè 2 kat, 3 kat pou chak moun li rive fè chif la monte – Vre chif la se 2.8 milyon kat sou 7.5 milyon elektè-Tout odit serye ap demontre pa gen 4milyon elektè ki gen kat vre« .

Si l’autorisation d’un audit serait finalement accordée par les actuels maîtres de Port-au-Prince, – ce que l’on doute fort car on ne l’a pas fait pour le bâtonnier Dorval, lâchement assassiné dans le quartier présidentiel – avec moins de 3 millions cartes délivrées, Haïti serait tout de même encore loin d’organiser des élections à l’automne de 2021, à moins de procéder aux élections-sélections « pike devan » pour une 51ème législature aussi nulle, corrompue et pourrie que celle dirigée par la paire Bodeau-Cantave, de sinistre mémoire.

SOURCE: REZONODWES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *