Bwase Lide ak Met Morin – Gè Nan Tout Peyi A Bandi ap tire, Yo Antre Nan Komisarya Touye Polisye

By | 9 juin 2021

« Un petit murmure d’espoir flotte autour de Port-au-Prince, avec la nouvelle que dans les prochains jours, une équipe de cinq membres de l’OEA se rendra en Haïti pour discuter de la crise actuelle et des solutions possibles. Les rumeurs vont et viennent sur WhatsApp, et du coup parmi les partis d’opposition et les organisateurs de terrain, la perspective d’une délégation de l’OEA Haïti est accueillie moins avec méfiance qu’avec un certain optimisme. On se demande cependant comment les gangs accueilleront l’équipe » .

Si rien ne sort de cette visite, on ne sait pas vers quelle étoile noire Jovenel Moise dirigera ensuite la proue de son navire d’État qui est en train de s’écrouler, écrit Amy Wilentz dans le Los Angeles Times de ce 8 juin.


Ce mois de juin pourrait s’avérer crucial pour l’avenir d’Haïti.

Les Américains pensaient que les problèmes politiques de n’importe quel pays – et donc toutes ses autres difficultés – pouvaient être résolus avec une bonne élection solide, démocratique, soutenue par les États-Unis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *