Barbecue mete ajenou pou mande moun Bèlè Padon, tout moun sezi pou gwo jès sa ..

By | 18 avril 2021

Des membres du conseil d’administration d’Indotel, Pavel Issa, vice-ministre de l’économie, de la planification et du développement, Hilda Patricia Polanco, Priamo Ramirez, Fausto Rosario ont également participé.

La délégation haïtienne était composée de M. Jean-Baptiste, directeur du bureau du directeur, Joses Jean-Baptiste, directeur du centre de formation, Lucson LACROIX, directeur adjoint de l’Unité de communication, Pierre André CESAR, directeur informatique.

« Cet accord nous permettrait non seulement de résoudre d’autres problèmes de télécommunications, mais aussi des interférences dans la zone frontalière entre les deux pays, car c’est l’un de nos plus grands souhaits. » , déclare le directeur général de CONATEL

« Nous sommes convaincus que cet accord que nous avons signé aujourd’hui produira des résultats optimaux dans les plus brefs délais. »

Ce protocole d’accord s’accompagne d’un travail de continuité et de suivi, pour la mise en œuvre effective des dispositions et engagements, qui visent à résoudre les problèmes de brouillage radioélectrique rencontrés le long de la frontière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *