Barbancourt et Bakara reçoivent six médailles aux Etats-Unis

By | 5 mai 2021
Barbancourt et Bakara reçoivent six médailles aux Etats-Unis

Pour les variétés « Trois Étoiles » et « Grand Réserve », les entreprises haïtiennes Barbancourt et Bakara ont gagné chacune une médaille d’or à la San Francisco World Spirits Competition 2021.

À la fin du mois d’avril, les deux plus grandes marques de rhum en Haïti ont savouré leurs distinctions avec leurs consommateurs sur les réseaux sociaux. L’ambiance prend l’allure d’une petite compétition en sourdine.

« Le Rhum Barbancourt remporte trois médailles à la San Francisco World Spirits Compétition dont la Médaille d’Or pour son Rhum Trois Etoiles ! Ces médailles s’ajoutent à la quarantaine de médailles déjà à l’actif du Rhum Barbancourt depuis 1862 », a tweeté la compagnie, le 26 avril. 

Le lendemain, le compte du Rhum Bakara, inactif sur Twitter depuis pratiquement deux ans, s’est subitement réveillé. « Haïti a encore gagné ! Le Rhum Bakara emporte 3 médailles : Or, Argent et Bronze à la prestigieuse World Spirits Compétition de San Francisco », lit-on.

Bakara, quant à elle, n’est pas à sa première à la SFWSC. En 2020, la compagnie avait publié sur les réseaux sociaux le certificat de la médaille de Bronze décernée par la compétition à sa variété « Reserve d’Or ».

Dans le monde des spiritueux, la SFWSC est l’un des concours les plus prestigieux. Lancé en 2000, il est aussi le deuxième de ce genre le plus ancien.

« Ses juges taillent une renommée mondiale, et ses distinctions sont classées parmi les plus importantes à travers le monde », écrit Forbes dans son article annonçant les gagnants dans les quatre plus grandes catégories, cette année. La liste complète des récipiendaires sera publiée ce lundi 3 mai. 

Barbancourt et Bakara, entièrement haïtiens

En mars 2020, la doyenne des entreprises haïtiennes, vieilles de 159 ans, a officiellement inscrit sa technique de production au registre national du patrimoine culturel haïtien. Ladite technique est désormais « protégée par les lois haïtiennes », a annoncé le ministère haïtien de la Culture, dans un communiqué. 

« Le rhum Barbancourt est réellement un produit haïtien. De la canne à sucre que nous achetons jusqu’à la mise en bouteille, toute la chaîne de production se trouve en Haïti », a déclaré Delphine Gardère, responsable de la Société du Rhum Barbancourt, au journal Le Nouvelliste

Un autre grand pas important a été franchi par la compagnie Bakara, de son côté.

« Le rhum Bakara change de statut pour se muer en une eau-de-vie produite entièrement en Haïti grâce à une savante distillation des mélasses de la canne à sucre –le kleren – achetées à des producteurs locaux, a fait savoir Jacques Eric Baboun, le P.D.G. de la compagnie, au Nouvelliste. Nous voulons en finir une fois pour toutes avec le mythe Bakara n’est pas haïtien », dit-il.

Ces six nouvelles distinctions, sans aucun doute, exposent à une plus grande visibilité à l’échelle internationale, ces deux liqueurs qui continuent de faire la fierté d’Haïti. 

Websder Corneille

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *