Ambassade d’Haïti en RD|Sollicitation de services Zéro : « une perte de temps », se plaignent des ressortissants haitiens

By | 29 mars 2021

Des centaines d’Haïtiens, qui se sont présentés vendredi à l’ambassade d’Haïti à Santo Domingo, en République dominicaine, à la recherche de cartes d’identité, de passeports et ou de certificats de naissance, se sont plaints des complications qu’ils rencontrent en raison de la lenteur et la lourdeur du processus.

Nombre d’entre eux attendent depuis plus de trois semaines leurs documents d’identité et carte électorale-Dermalog afin, affirment-ils, d’exercer leur droit de vote lors des prochaines élections en Haïti, à coup sûr qui ne se tiendraient pas en 2021 avec le régime PHTK, très décrié.

Vendredi dès 5 heures du matin, les Haïtiens se sont rassemblés au centre de documentation de l’ambassade d’Haïti en République dominicaine, générant une ligne qui s’étendait de la rue Juan Sánchez Ramírez à la rue Ramón Cáceres, a constaté un journaliste du journal El Nacional.

La ressortissante haïtienne Juliana Dufot s’est plainte qu’elle se bat depuis environ 27 jours pour obtenir sa carte d’identité, car à chaque fois qu’elle s’y rend, on lui dit que le matériel de documentation est endommagé.

Entre-temps, Luxon Florenssant a déclaré que « depuis novembre 2020, il a dû se débrouiller pour obtenir un passeport haitien, et qu’on lui a dit de se rendre au Commissariat de police pour déposer une plainte sous prétexte que son passeport était perdu, sans avoir été délivré« .

Il a révélé avoir versé 200 $ et que son passeport ne lui a toujours pas été livré. Très frustré, il a indiqué que « ce que nous faisons ici, c’est perdre notre temps car ils font ce qu’ils veulent à l’Ambassade d’Haïti à Santo Domingo« , s’est plaint M. Florenssant.

Il a en outre affirmé qu’il était censé quitter RD en 2014, mais que cela lui a été impossible en raison de l’absence du document, en faisant allusion au passeport manquant.

« C’est un abus ce qu’ils font parce que l’un d’entre eux travaille pour obtenir de l’argent. Sans me délivrer le passeport, ils m’envoient à la police pour faire une déclaration selon laquelle je l’ai perdu, alors qu’en fait je ne l’ai pas perdu« , a soutenu un autre ressortissant haitien, faisant lamentablement le constat d’une gabegie administrative à la Mission Consulaire.

Pour César Malla qui est venue de San Pedro de Macoris, elle ne croit pas à la « lenteur du processus de livraison de documents aux haitiens en République Dominicaine ».

La longue file d’attente ne respectait pas la distance physique établie par la pandémie de Covid-19, bien que les Haïtiens portent des masques, beaucoup les ont autour du cou et ne se couvrent pas le nez, a souligné le journal.

Rappelons que le 4 mars dernier, l’ambassade d’Haïti qui joue au jeu de propagande PHTK, a lancé une campagne de délivrance de documents à sa diaspora en République dominicaine, mais, toujours est-il, que tout reste au stade de propagande comme la distribution de plus de 4 millions de cartes-Dermalog pour le referendum constitutionnel interdit et des législatives et présidentielles frauduleuses.

REZONODWES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *